Livre d’artiste, 68 pages, 16,5 × 29 cm, 2014.
Tiré à cinq exemplaires sur papier bouffant, avec pour couverture un monotype signé et numéroté, imprimé sur papier Hahnemühle.

Exposé du 16 au 17 avril 2016 au Palais des
Académies à Bruxelles lors d’Histoire de livres.

Artist’s book, 68 pages, 16,5 × 29 cm, 2014.
Five copies printed on bulk paper. The covers
are signed and numbered monotypes printed on Hahnemühle paper.

Exhibited from the 16th to the 17th of april 2016
at the Palais des Académies in Brussels during

Histoire de livres.

Comment continuer à vivre après une catastrophe ? C’est la question que se posent Aurore et Clément, deux jeunes artistes bouleversés par la destruction sous une vague monstrueuse de deux territoires qu’ils aiment, l’un au nord-est du Japon, l’autre en Vendée. Chacun tente avec ses mots et ses images de faire renaître les paysages submergés et les vies disparues. Conjuguant narration, dialogues et calligrammes, sous la vague est une évocation poétique basée sur des faits réels. Les voix des victimes et des témoins de la tempête Xynthia et du tsunami de 2011 se mêlent et se font écho de part et d’autre du monde.

How can people continue living after natural disasters ? This is the question Aurore and Clément are asking themselves. The two young artists are haunted by the devastation by a gigantic wave of two territories they love, both in the north-east of Japan and in Vendée. Both of them create words and pictures to try and revive the flooded landscapes and lost lives. Sous la vague is a poetic evocation based on real facts, mixing fiction, dialogues and calligrams : the victims and witnesses of Xynthia and the 2011 tsunami in Japan speak to each other and reverberate from one side of the world to the other.


Fac Simile

10 monotypes sur papier Arches Johannot, 30 × 40 cm. Réalisation du projet artistique de Clément, le héros du livre Sous la vague. Le gaufrage est obtenu à partir de morceaux de tôle ramassés sur la côte vendéenne. Ce sont les chutes des plaques découpées par les ostréiculteurs pour indiquer le calibre des huîtres dans les parcs. Chaque estampe est composé de deux à quatre impressions successives de la même plaque aux couleurs du ciel, de la mer ou des végétaux de ce paysage. Dans la dernière forme, la couleur s’absente et laisse place au relief du gaufrage, image similaire mais inversée.

10 monotype prints on Arches Johannot paper, 30 × 40 cm. Realization of Clement’s art project, the hero of Sous la vague. Embossing with sheets of metal offcuts found on the coast of Vendée. Oyster farmers use them to show the different sizes of oysters in oyster beds. The artist printed each sheet of paper successively from two to four times with the same offcut, in the colors of the sky, the sea or the plants of that area. The last print is a similar but reversed shape obtained by embossing.